@LucillePeget

Seule une petite sélection de mes œuvres est présentée sur ce site au gré de mon humeur du moment, au même titre que mes créations. Pour découvrir les autres vous pourrez venir les voir dans mon atelier à Aigues-Mortes, à l'occasion d'une exposition, en visitant régulièrement ce site ou encore sur simple demande.

Je peins depuis 1994, à l'époque j'habitais Rouen et seule une oeuvre intitulée "l'incantation " est rescapée de mes nombreux déménagements. 

Je me suis installée à Paris en 1996 et j'ai progressivement délaissé la peinture, que j'ai jugée trop salissante pour être pratiquée dans un petit studio parisien, pour m'adonner à la photographie. 

A cette époque j'ai étudié les arts plastiques à la Sorbonne, le nu en cours privé ainsi que la photographie, le dessin, le volume et la perspective en cours du soir avec la Marie de Paris.

Je suis allée m'installer en Belgique en 2004 où j'ai organisé un festival pluridisciplinaire itinérant sur le thème de l'eau intitulé "Infiltrations". En 2006 j'ai ouvert une galerie d'art, "good friday", à Bruxelles, délaissant ainsi mon travail artistique au profit de talents émergents ou confirmés.

Ce n'est qu'en 2015 à Paris, que j'ai retrouvé mes pinceaux et recommencé à peindre.

@LucillePeget

L'incantation 1996 

Aujourd'hui, je continue à créer dans mon atelier à Aigues-Mortes, en petite Camargue, et je prends toujours plaisir à présenter le travail des autres. Ainsi, en 2019 avec un collectif d'artistes nous avons relancé la galerie good friday en itinérance dans des lieux inoccupés. 

Mon travail s’articule autour de la couleur et de la matière que j’accumule et sculpte au couteau ou à la taloche de manière à restituer mes émotions. Lorsque je peins je fais corps avec l’œuvre, au sens propre comme au sens figuré, puisque je m’investi au point d’être moi-même recouverte de peinture.

 

Chaque œuvre est composée de plusieurs couches de peinture et médium que je travaille, gratte, sculpte jusqu’à reproduire l’émotion qui m’habite. Ainsi, chaque pièce est constituée par un véritable travail d’introspection et de mémoire des sensations, des lieux, des couleurs, des parfums et des lumières. Toutes appartiennent donc à une temporalité, à une histoire intime ou collective à l’instar du confinement que nous avons tous vécu chacun de manières différentes.

 

J’ai autant de plaisir à créer qu’à partager et dialoguer autour de mes œuvres comme celles des autres artistes. C’est donc véritablement dans la perspective de cet échange, articulé autour de la  recherche de sens, que j’interroge le monde au travers de ma peinture ou de mes photos.

Au plaisir de vous retrouver.

Lucille